Présentation du RC Lens

Blason RC Lens 1

Club  : Racing Club de Lens

Date de création : 1906

Couleurs : Sang et Or

Statut : Société Anonyme du Sport Professionnel

Président du Board :  Joseph Oughourlian

Directeur Général : Arnaud Pouille

Manager Sportif :

Siége : Centre technique et sportif de La Gaillette 

Palmarés :

  • Champion de France de D1 : 1998
  • Vice champion de France de D1 : 1956, 1957, 1977, 2002
  • Champion de France de D2 (L2) : 1937, 1949, 1973, 2009
  • Vainqueur de la Coupe de la Ligue : 1994, 1999
  • Finaliste de la Coupe de France : 1948, 1975, 1998
  • Finaliste de la Coupe de la Ligue : 2008
  • Vainqueur de la Coupe Drago : 1959, 1960, 1965, 1967
  • Vainqueur de la Coupe de l’Amitié : 1962
  • Vainqueur de la Coupe Intertoto : 2005
  • Demi-finaliste de la Coupe de l’UEFA : 2000
  • Deux participations en Ligue des Champions : 1998, 2002
  • Vainqueur de la Coupe Gambardella (Juniors) : 1957, 1958, 1992
  • Champion de France U19 : 2009
  • Champion de France U17 : 2012
  • Champion de France Cadets : 1978, 1981, 1985, 1986
  • Champion du Monde U12 : 2013
  • Challenge du meilleur club de jeunes : 1983

La Gaillette 2

Présentation  du Centre d’entrainement :

Nom : Centre Technique et Sportif  La Gaillette

Adresse : 33 rue Lamendin BP 23 62210 Avion  (France )

Tél : 33. (0)3.21.132.132
Fax : 33. (0)3.21.132.115

Ce complexe regroupe la plupart des secteurs d’activité du club tant dans le domaine sportif qu’administratif. Dotée d’une infrastructure d’accueil et d’hébergement incomparable, d’installations des plus modernes, et de nombreux terrains de football et de pelouses synthétiques, dont l’une sous un dôme de seize mètres de haut, La Gaillette place le Racing club de Lens à l’avant-garde des clubs européens en matière d’équipements de haut niveau .La Gaillette c’est d’abord un ensemble d’une douzaine de terrains, portant tous le nom de stades de football célèbres de par le monde, répartis sur une surface de vingt-deux hectares, et partagés entre les jeunes joueurs et les professionnels. Le Wembley et le Old Trafford sont ainsi destinés à la formation et à la pré-formation tandis que l’équipe première utilise le San Siro, le Camp Nou ou le Maracana pour ce qui est des terrains gazonnées, l’Arena en fibre synthétique, la fosse pour le travail spécifique.Preuve de l’attachement porté au moindre détail, le gazon de Wembley a été semé comme celui de Bollaert, alors que pour les autres il s’agit de gazon plaqué, ce qui offrira aux Sang et Or la possibilité de travailler sur les différents types de pelouse que l’on trouve dans le championnat de France. Les synthétiques disposent également d’un revêtement particulier avec des billes de caoutchouc, ce qui évite par exemple aux défenseurs de se brûler la cuisse en taclant .L’une des particularités les plus originales du Centre de La Gaillette est constituée par le dôme de l’Arena : un synthétique couvert de 72 x 58 mètres, unique en Europe notamment en raison de sa hauteur (seize mètres contre huit mètres seulement à Clairefontaine et Saint-Etienne), qui offre un degré de luminosité similaire à l’extérieur en pleine journée.Dans les vestiaires, tout le confort possible a été offert aux professionnels avec une piscine à jets multiples pour la relaxation et les soins .Un sauna, une salle de musculation richement dotée, et des salles de loisirs (lecture de la presse, billard, baby-foot) ont également été aménagés dans cet espace .Les plus jeunes disposent eux de locaux un peu moins spacieux selon la volonté du club qui a décidé de faire prendre conscience aux jeunes qui arrivent au Racing du chemin qu’il leur reste à accomplir. Les terrains d’entraînements des plus jeunes seront dans le même ordre d’idée les plus éloignés des vestiaires.

Centre d’entraînement, La Gaillette sera aussi un lieu de vie puisque les chambres des jeunes se trouvent aux étages supérieures du bâtiment. Les joueurs de passage ou les parents pourront eux aussi séjourner dans la partie hôtel du centre (une vingtaine de chambres) .Enfin, un large espace a été consacré à la restauration, plus de 300 repas pouvant être servis chaque jour.

  • 15, soit le coût global du projet en millions d’euros.
  • 15, comme le nombre d’entraîneurs et d’éducateurs présents en permanence sur le site.
  • 36, soit la durée en mois des travaux.
  • 58, comme le nombre de stagiaires hébergés à l’année.
  • 160, soit la quantité de personnes susceptibles d’être logées à La Gaillette.
  • 200, soit le nombre de mètres carrés réservés au staff professionnel et au staff médical.
  • 250, comme le nombre de places assises, disponibles dans l’amphithéâtre.
  • 7500, nombre en mètres carrés, correspondant à la superficie totale des bâtiments érigés à La Gaillette.
  • 8500, en mètres carrés, soit la superficie du dôme couvert

Bollaert delelis

Stade du stade :  Stade Bollaert – Delelis 

Adresse :Avenue  Afred Maes  62300 Lens 

Capacité :  38 223

DESCRIPTION :

Doté d’une architecture particulière avec ses quatre imposantes tribunes droites sans fermeture aux angles, c’est avant tout son extraordinaire public, chaleureux et coloré qui donne à ce stade sa réputation de place forte du Football français .Situé au cœur d’une cité de 36 000 habitants, Bollaert-Delelis n’aurait aucune difficulté à accueillir l’ensemble de la population lensoise, ce qui, bien sûr, ne cesse d’étonner le visiteur, et fait de Lens, la plus petite ville dans l’histoire à avoir accueilli des rencontres de Coupe du Monde. Une impression à relativiser toutefois, puisque le bassin de population est, lui, le quatrième de France avec près de deux millions et demi d’habitants dans un rayon de 50 kilomètres englobant l’imposante agglomération lilloise (et 6,7 millions dans les cent kilomètres alentours). Rappelons que les seuls départements du Nord et du Pas-de-Calais comptent, à eux seuls, plus de quatre millions d’habitants .Bien des crampons ont foulé la pelouse de Bollaert-Delelis depuis son inauguration en 1932. Cet âge vénérable ne l’empêche pourtant pas d’être, avec sa rénovation à l’occasion de l’Euro 2016, l’un des stades les plus modernes d’Europe en matière d’accueil, de confort et de sécurité pour le public, les partenaires du club, les journalistes et les sportifs.

Eclairage : 432 000 W.
Affichage : deux écrans vidéo geants (40m²) placés aux angles Trannin-Lepagnot et Marek-Delacourt.
Vidéo numérique de surveillance : 40 caméras.
Surface de l’aire de jeu : 105 m x 68 m (7140 m²).
Surface totale engazonée : 9 510 m².
Places de parking (périmètre int) : 190.
Places de parking (périmètre ext ) : 1500.

Propriété : En 2003, le RC Lens a signé un bail emphytéotique pour une durée de cinquante années avec la municipalité lensoise. Ce contrat qui confère au club un quasi statut de propriétaire de l’enceinte sportive, lui permet désormais de gérer directement le fonctionnement de ses installations.

Qui était  Félix – Bollaert :

FÉLIX BOLLAERT

Félix Bollaert (1855-1936) arrive à Lens avec sa famille, une grande et riche famille du Nord, à l’âge d’un an. Son père, Édouard, préside le Conseil d’administration des Mines de Lens (une artère de la ville est baptisée à son nom).

Après de brillantes études qui le conduisent jusque l’école Polytechnique, Félix Bollaert est chargé de la direction du service commercial des Mines de Lens. Pendant la guerre 1914-1918, il est commandant d’artillerie et se voit décerner, pour sa conduite exemplaire, la rosette d’officier de la Légion d’Honneur et la cravate de Commandeur de l’Empire Britannique.
En 1922, il succède à son père à la présidence du Conseil d’Administration des Mines de Lens. Tout en s’attachant à la reconstruction de l’ensemble des installations de la société, il favorise la renaissance des sociétés musicales, sportives et militaires.

Félix Bollaert épouse Melle Marthe Le Gavrian, fille d’un député du Nord de l’époque. Ensemble, ils créent plusieurs prix et fondations. Il décède en décembre 1936. La société des Mines de Lens donne son nom à la fosse 13 bis et au stade construit par cette société deux ans auparavant.

Qui était André Delelis :

André Delelis

André Delelis (1924-2012) fut Maire de Lens de 1966 à 1998, député de 1967 à 1981 avant d’être ministre du Commerce et de l’Artisanat de 1981 à 1983 puis sénateur de 1983 à 1992.Sa passion et son engagement pour les Sang et Or demeureront intacts jusqu’à la fin de sa vie.En 1968, devant faire face au désengagement des Houillères, il sauvera le Racing, et permettra à la ville de Lens de devenir propriétaire du stade qui porte, aujourd’hui, son nom.

Les maillots du RC Lens pour la  saison 2018/2019 ( Domicile  – Extérieur ) : 

Nouveau Maillot du RC Lens

Staff  Technique Pros :

Entraineur principal Philippe MONTANIER :

Philippe Montanier 4

Entraineur Adjoints : 

Michaël DEBÈVE

Mickaël Debève

Philippe LAMBERT 

Philippe Lambert U17

Préparateur Physique : 

Stéphane WIERTELAK

Entraineur de Gardiens :

Thierry MALASPINA#LensFanscom (source : rclens.fr)